coutu-david

David Coutu

Associé
Français, Anglais
2014 - Québec
Parajuriste/Adjointe juridiqueAnne-Marie Blouin514.878.8658amblouin@dgchait.com
Adjointe juridiqueKatia Lechuga-Kifer 514.878.8597 klechugakifer@dgchait.com

Protéger vos acquis, c’est la spécialité de David Coutu.

Spécialisé en litige fiscal, David représente ses clients à tout niveau du processus de contestation de cotisations fiscales. Il exerce sa pratique dans divers secteurs de la fiscalité québécoise et canadienne, plus précisément en matière d’impôts sur le revenu, de taxes sur les produits et services (TPS) et de taxes de vente du Québec (TVQ).

Afin de protéger les intérêts de ses clients, David identifie l’ensemble des voies légales disponibles, négocie régulièrement avec les autorités fiscales et plaide devant les cours provinciales et fédérales. Il conseille et représente une clientèle diversifiée composée de particuliers, de sociétés par actions, de sociétés de personnes et de fiducies.

David possède notamment une expérience des litiges relatifs aux méthodes alternatives d’estimation des revenus (avoir net, mouvement de trésorerie, analyse des achats), à l’immobilier, à la restauration et à la responsabilité des administrateurs.

Protéger vos acquis, c’est la spécialité de David Coutu.

Spécialisé en litige fiscal, David représente ses clients à tout niveau du processus de contestation de cotisations fiscales. Il exerce sa pratique dans divers secteurs de la fiscalité québécoise et canadienne, plus précisément en matière d’impôts sur le revenu, de taxes sur les produits et services (TPS) et de taxes de vente du Québec (TVQ).

Afin de protéger les intérêts de ses clients, David identifie l’ensemble des voies légales disponibles, négocie régulièrement avec les autorités fiscales et plaide devant les cours provinciales et fédérales. Il conseille et représente une clientèle diversifiée composée de particuliers, de sociétés par actions, de sociétés de personnes et de fiducies.

David possède notamment une expérience des litiges relatifs aux méthodes alternatives d’estimation des revenus (avoir net, mouvement de trésorerie, analyse des achats), à l’immobilier, à la restauration et à la responsabilité des administrateurs.